Voyages

Pour aider à préparer un voyage au long cours.


Bienvenue en Russie Privetstvovat !

Récit de notre entrée en Russie (Le direct )

4h du matin, le réveil sonne. Debout la famille Songe ! Savez-vous qu'il faut une bonne demie-heure pour déshabiller un enfant habillé de 3 épaisseurs ? Sans compter la partie poussette : fixer bébé, l'emmitoufler dans une polaire, plus mettre la couverture de poussette, puis la cape en plastique qui coupe du vent et de la pluie/neige. Soit presque 3/4 d'heure de préparation habillage, autant pour le déshabillage. Et bien entendu, si bébé a envie. Notre Poupi est en phase du "non", donc parfois, nous mettons 1h rien que pour l'habiller ! Charmant cette période d'opposition pendant un voyage...

5h15, nous quittons notre chambre pour la gare et le train ALLEGRO qui relie quotidiennement L'Europe et la Finlande à l'immense Russie en 3h30 avec quelques arrêts. 

Dans le train, nous aurons le droit à plusieurs contrôles de passeports. C'est le seul train au monde où la douane est dans le train. Douane finlandaise, puis après un changement de personnel (y compris chauffeur du train) avant la frontière russe, douane russe après la frontière sans quitter son siège. La "légère" froideur de douaniers russes nous donne un côté "midnight express" pour ceux qui connaissent ce film. Sauf que nous n'avons rien à nous reprocher, mais on aurait presque envie de tout confesser (et ce sera à mon avis, le cas dans toute la Russie, ce côté, on se sent coupable alors qu'on ne l'est pas).

Le train offre air de jeux enfants mais aussi de magnifiques vues comme le montre les photographies de Loup. C'est sublime ! 

10h30 heure de Saint-Pétersbourg (+1h depuis Helsinki, +3 heure depuis Paris), nous arrivons en gare de Saint-Pétersbourg. Etant presque que les seuls passagers du train, nous nous sentons mis dehors quand les femmes de ménage nous bousculent de nos sièges pendant que nous nous habillons. Nous voilà mis dehors du train avec nos gros sacs et même dehors, on nous montre encore la sortie de la gare de l'ALLEGRO. Nous passons un portail de fer dans une atmosphère froide, et le portail se referme derrière nous : bye bye l'Europe !

1er pas en Russie. Mauvaises premières impressions : lequel est le plus glacé ? le trottoir ou les gens autour ? Comme déboulés d'un autre monde, nous sentons les regards sur nous et notre Poupi en poussette. Il faut prendre le métro. Le plus profond métro du monde... sans ascenseurs ! La Russie veut chasser les handicapés et les poussettes de son pays !? Nous voilà donc obligés de descendre toutes les marches sacs à dos sur le dos et porter la poussette avec Poupi dedans, trop compliqué d'installer le porteur à ce moment-là. Nous montons enfin dans le métro sans trop de soucis de compréhension des lignes et arrêts (prix du ticket : 35 roubles). Arrivés à bon port, il nous reste plus qu'à ... devoir remonter tout ce que l'on a descendu. Un monsieur me voit souffrir et me parle en russe. Je ne comprends rien, alors il attrape la poussette et aide Loup à monter toutes les marches. Merci ! Merci ! Cela fait du bien un peu d'aide. Finalement, nous arriverons chez Elena notre hôte à midi.

Elena vit sur l'avenue principale et touristique de St-Pétersbourg : la fameuse "perspective Nevski". Et surtout, Elena (qui parle russe forcément, mais aussi anglais et français) et son mari Bryan qui parle anglais, sont des personnes gentilles, serviables, attentionnées. Nous passerons un agréable moment dans une des chambres de leur appartement loué via AirBnB. On se croirait en famille. La chambre est immense, comme leur salle de bain. Poupi se régale à courir sur le tapis, se jeter sur le canapé ou sur le grand lit. Elle adore regarder la télé et "Peppa Pig" ou "Macha et l'ours" en russe. Elle danse dans devant la télé.

L'après-midi de notre arrivée, ce sera une longue sieste, puis courses dans un supermarché de 25m2 ?! Tout est grand en Russie sauf ce supermarché. Mais il est pratique et on trouve tout le nécessaire pour Poupi surtout et des bouteilles d'eau, impossible de boire l'eau du robinet en Russie. Ensuite, nous marcherons un peu le long de cette immense avenue où les gens marchent encore plus vite qu'ailleurs. Nous ferons une pause repas dans un petit restaurant où l'on vend des raviolis au poulet, boeuf ou poisson. Un délice même si ce fut très dur de se faire comprendre (peu de personnes parlent anglais en Russie).

La Perspective Nevski est d'une longueur impressionnante ou interminable, on ne sait pas quel mot choisir. 45 minutes à pieds entre l'appartement de Elena et le célèbre musée de l'Ermitage. Mercredi sur le conseil de Elena, nous prenons le bus (30 rb par pers. Gratuit pour jeunes enfants). Dans le bus, il y a le chauffeur mais aussi son assistant(e) à qui payer le bus. C'est plus pratique, moins cher, et moins stressant que le métro. Nous nous baladons devant les grands monuments de la ville et sommes émerveillés devant de si beaux bâtiments. Nous mangeons pour une bouchée de pain (on mange bien et pour 2/3 € le repas en Russie) de délicieux mets russes dans un café/restaurant où une serveuse parle anglais (cool !).

Le soir, Loup ira faire des photos seul. Poupi et moi, ce sera dessins animés, danse, et on jouera à la dinette. A 22h, heure locale (soit pour notre organisme : 19h), on sera au lit, épuisé, mais la nuit sera difficile, le décalage nous perturbe un peu tous les 3.


Jeudi. Dernier jour sur St-Pétersbourg. Nous devons quitter la chambre à midi. Mais Elena et son mari savent que nous prenons le train de nuit à 23h30. Ils nous proposent de laisser nos sacs chez eux et de pouvoir faire faire la sieste à Poupi (alors qu'ils ont une autre personne qui loue la chambre juste après nous). Un amour ce couple, leur famille et Tracy, l'autre locataire de l'appartement. Après la sieste de Poupi vers 14h, nous partons à nouveau vers l'Ermitage mais cette fois-ci pour faire marcher Poupi dans la neige. Nous avions repéré un parc avec une bonne quantité de neige pour que notre miss s'amuse. Et elle s'est amusée ! 2 pauses café et thé plutart, nous revoilà chez Elena, très mal à l'aise de leur imposer encore notre présence. Il est 19h, nous en profitons pour finir nos sacs, changer la couche et mettre Poupi en pyjama, prête pour dormir dans le train de nuit entre St-Pétersbourg et Moscou.

Finalement, nous serons convié par Elena et sa famille à partager une soupe russe (borthsch) si délicieuse que j'en ai encore le goût à la bouche. Quant à Poupi, elle sera sous le charme de Tracy qui lui parle en anglais avec énormément de gentillesse (d'ailleurs notre miss répète plus les mots anglais et russes que le français).

Quand arrive enfin 22H30, Bryan, le mari d'Elena nous accompagne en portant notre valise jusqu'à l'intérieur de notre wagon. Si ce n'est pas les plus gentils hôtes du monde, je ne sais pas ce que c'est !? 23H30, toujours à l'heure, le train quitte Saint-Pétersbourg, nous emmenant tous les 3 vers notre nouvelle destination : Moscou.

Train de nuit de 9h, confortable, couchettes pour 4 personnes au complet. Poupi dort avec moi, c'est très serré mais on arrive à se faire une place toutes les 2. 8h30, le train arrive en gare de Moscou (et j'ai mal partout).

Informations

Carte

Photos depuis le train pour la Russie : L'allegro

Photos de Saint-Petersbourg jour 1

SUIVEZ-NOUS

Accompagnez-nous en temps réel, ou découvrez nos dernières positions.

Distance actuellement parcourue :
Dernier enregistrement :

Partenariat

Vous souhaitez devenir partenaire et/ou nous demander des photographies ? Nous faire tester des produits ? Nous inviter à manger ou à l'apéritif ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous étudirons vos propositions avec attention (surtout pour manger...).

Lire les conditions générales du site.

Ils nous font confiance.
Suivez-nous sur les réseaux !
© 2015 songe.eu