Voyages

Pour aider à préparer un voyage au long cours.


De Irkoutsk à Vladivostok

Un peu mal organisé sur ce coup-là...

Voici l'erreur de voyage qu'on aurait pu s'éviter : rester longtemps dans la ville de Irkutsk.
Certes, on s'est reposé, on s'est fait à manger, mais on s'est aussi ennuyé.

Irkoutsk est une énorme ville frontière entre la Russie et l'Asie, porte d'entrée vers la Mongolie et la Chine (en passant par Oulan-Oudé, voir carte ci-contre). C'est une ville où se mélange les couleurs de peaux et les visages.

Il y a une multitude d'églises (oui une multitude !), avec une vraie "tournée" des églises à faire.
Nous en avons fait 3, et comme souvent en Russie, le sentiment de beauté des lieux se mêle au sentiment de "finition à la russe", c'est à dire qu'on ne va pas au bout des choses. Pas évident d'expliquer cela sur des monuments, mais pas exemple, une belle église que nous avons visitée, dedans, il y avait une minuscule partie vraie église et l'autre c'était un peu un stand de ventes d'objets en tout genre, poubelles qui traînent, télévision qui fonctionne (oui dans l'église)... bref, un manque d'organisation ou de présentation, je ne sais pas comment dire.

Notre Poupi a également fini par attraper froid malheureusement. Il faut dire qu'à Irkoutsk, le thermomètre était figé entre -28°C (la nuit) et -11°C en plein soleil (froid ressenti -15°C). 

Les trottoirs de la ville sont ultra glissant ou ultra gadoueux, on a le choix.
Sans parler de la chose à faire tout le temps quand on marche sur le trottoir : lever la tête ! Il faut savoir où tombe les stalactites des toits ou les grosses plaques de neige. Une habitude à prendre et vite :)

Erreur de voyage, tout ne pouvait pas être parfait ! 
Irkoutsk est une ville de passage pour voyageurs dans notre genre, 2, voir 3 jours grand maximum suffisent.
Attention, la nuit la ville n'est pas très sûre, Loup s'est fait de belles frayeurs pour juste prendre quelques photos. Ne pas quitter les rues commerçantes. 

Nous sommes restés pour faire une économie sur nos billets de train Irkoutsk/Vladivostok.

A voir sur nos photos de la galerie de Irkoutsk : Mémorial la Flamme du souvenir, L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, l'église orthodoxe Notre-Dame de l'épiphanie, l'église du Sauveur, vue sur l'Angara (fleuve), square Kirov de jour et de nuit.  


LE TRAIN 

69h et des longues minutes de train entre ces deux villes sur le tracé toujours du transsibérien.
Train n°008, première classe, compartiment pour 2, un repas gratuit.
Voilà ce qui nous attendait à la gare d'Irkoutsk (que nous avons rejoint en 30 min à pieds depuis notre logement).
Départ vendredi 21h20 (heure locale de Irkoutsk) - Arrivée lundi 20h30 (heure locale de Vladivostok)
Ce n'est pas aussi joli et confortable que le premier train que nous avions pris, le mythique Rossiya.
Les toilettes n'avaient pas du tout la même gueule, mais cela reste assez propre, vu que les responsables de wagons passent l'aspirateur tous les jours (couloirs et cabines), nettoient toilettes et murs/portes du wagon entier au minimum 3 fois dans la journée. Reste la vétusté contre laquelle ils ne peuvent rien. 

Le soucis de ce voyage en train, notre Poupi (pas sûr que les trains soient faits pour elle du coup) qui a une bonne bronchite avec de la fièvre (qu'elle a eu pendant la 1ère nuit dans le train). 

Comment dire ? 3 jours dans un train, ce n'est pas rien. 5m2 à se partager pendant plus de 69h (sans vraiment se laver), ce n'est pas de tout repos avec un petit bout malade.
Bon, c'est comme ça, tout ne peut-être parfait, ni prédit d'avance.
Donc ce fût long, très long, parfois difficile, surtout les nuits et parfois on a ri bien ri quand même ! 

Entre vomis, glaires et rencontres, on a fait notre chemin jusqu'au bout de la Russie. 

Bon, des anecdotes à dire pour ce trajet :

     1 - Nous avions le droit à un repas gratuit avec notre billet de train. La responsable du wagon restaurant nous demande ce que l'on souhaite : beef ! Nous pensons que ce sera donc beef à midi.

Le hic, c'est qu'entre l'heure de Moscou (à laquelle fonctionne tous les trains), l'heure de Irkoustk (à laquelle nous nous sommes habituées et qui est sur notre téléphone portable) et les heures qui changent selon le lieu (on aura +2h -par rapport à l'heure d'Irkoustk- en arrivant à Vladivostok). Bref, c'est le gros bordel.

Il nous prend une envie de bières (oui, c'est comme ça). Nous allons donc au wagon restaurant où la responsable nous saute dessus en gribouillant un papier avec 12h00 écrit dessus. On lui dit OK, c'est juste pour boire de la bière. On lui en commande 2. Elle nous mène nos bières et 5 minutes après, elle arrive avec nos assiettes de beef, des oranges coupées en tranche, de l'eau gazeuse et des petits suppléments (thé, chocolat, biscuits), soit notre repas gratuit. On n'avait compris -il nous semble- que ce n'était pas l'heure, d'ailleurs quelle heure était-il ? Mais du coup, elle a du se dire "ils ne comprennent rien ces étrangers" et nous a tout servi d'un coup. Bon et bien, on a mangé quand même. Mais c'est encore "les finitions à la Russe", vite fait, pas toujours bien fait. Tant pis ! On a rigolé.

     2 - Dans ce même wagon restaurant de nombreux monsieurs en mal de bouteilles.L'un d'eux a offert une tablette de chocolat à Poupi car elle dansait dans le couloir sur de la musique russe avec sa tête de zombie. Il a du aimé le spectacle. Il voulait que Loup boive avec lui mais il était déjà très très imbibé ce monsieur-là.

     3 - Nous avons commandé 2 thés que la responsable de wagon est venu nous servir mais étrangement elle ne nous demande pas de payer. Peut-être est-ce compris dans le billet 1ère classe ?
Juste avant de quitter le train, elle est venue nous demander ces 37 roubles, zut, on pensait partir sans payer...

     4 - Poupi a vomi sur les draps fournis, nous demandons s'il est possible de les changer.
Oui, c'est 270 roubles. Bon, on prend les neufs car l'odeur du vomi, ce n'est pas top. Sauf que le gars nous apporte les neufs, ne reprend pas les sales (qui resteront donc un jour complet avec nous dans un coin caché de la cabine), prend nos 300 roubles car nous n'avions pas de monnaie, et ne revient jamais. 
Retenez ceci : en Russie, on vous rend rarement la monnaie (même dans les supermarchés). Ce sera toujours à leur avantage forcément. Mieux vaut avoir l'appoint sinon bye bye vos sous ! 

NB : dans le train, à deux cabines plus loin que la nôtre, se trouve un monsieur à qui nous n'avons malheureusement pas parlé pendant ce long voyage (où nous étions tous les 3 malades au final).
Et c'est bien dommage ! Nous retrouverons ce monsieur, qui se nomme David, vétérinaire écossais, dans le ferry avec qui nous allons boire (de la bière bien entendu !) et manger. Et nous allons même faire un bout de route japonaise avec lui, où plutôt il va nous aider à porter sacs et poussettes jusqu'à Kyoto (où Loup et lui finirons la soirée dans... un pub irlandais ! que voulez-vous, on ne change pas un écossais !!) Quelle belle rencontre en tout cas !!


VLADIVOSTOK 

En arrivant à Vladivostok, on s'est dit que l'on se serait bien reposé ici plutôt, la ville (qui ressemble à San-Francisco tellement qu'il y a des bosses partout) est franchement mieux !
Dès la sortie de la gare, on a les trains et les bateaux du port. Des bâtiments à couper le souffle (qu'est-ce que ce sera à Tokyo alors !), une magnifique architecture, des cafés partout.
Bref, un petit coup de coeur du bout de la Russie, dont hélas, on ne pourra profiter qu'une journée complète (et avec une bronchite pour Poupi). Quel dommage ! 
A refaire, puisque que Vladivostok (comme Saint-Pétersbourg) va offrir désormais 8 jours de visas !! Il suffira d'arriver à Vladivostok par avion ou par bateau et de gagner un visa de 8 jours gratuit. Cool !

La ville est aussi belle de jour que de nuit.
Pas mal de jolis bâtiments, de belles places pour se balader et de bons petits restaurants.

Et mercredi midi, on embarque tous les 3 pour une nouvelle aventure, un nouveau pays.
Lénine nous montre le chemin de puis la gare/terminal de ferries : le Japon.

Informations

Irkoutsk/Vladivostok




SUIVEZ-NOUS

Accompagnez-nous en temps réel, ou découvrez nos dernières positions.

Distance actuellement parcourue :
Dernier enregistrement :

Partenariat

Vous souhaitez devenir partenaire et/ou nous demander des photographies ? Nous faire tester des produits ? Nous inviter à manger ou à l'apéritif ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous étudirons vos propositions avec attention (surtout pour manger...).

Lire les conditions générales du site.

Ils nous font confiance.
Suivez-nous sur les réseaux !
© 2015 songe.eu