Balades

Suivez-nous et découvrez avec nous, un lieu en France ou ailleurs, le temps d'un week-end ou moins.


Moranche Pourtant que la montagne est belle !

Ceci est un petit récit d'un endroit magnifique où j'allais étant enfant et adolescente.

Je crois que la dernière fois où j'y suis allée, c'était en 2008 avec Loup justement. Depuis, je n'y suis pas retournée, et ma tante est décédée. Je lui dédie donc ces photos.

Pas besoin de faire des kilomètres pour partir en vacances. Une petite heure de route peut suffire à embellir votre année de dur labeur.

Nous sommes donc partis en direction de la Savoie, dans un petit village perché à 1400 m d’altitude, répondant au nom de Moranche.

C’est toujours un grand moment. Partir, ne serait ce qu’un week-end, qu’une seule journée à Moranche, c’est comme une grande expédition, un long voyage vers un ailleurs.

Je connais ce petit village haut perché depuis mon enfance, mais j’y vais souvent depuis que mon oncle a acheté une petite maisonnette dans ce village d’altitude. Etant chasseur, c’est pour lui, un endroit idéal pour vivre sa passion. Etant rêveuse, ce fut un endroit idéal pour laisser libre cours à mon imagination. Et aujourd’hui, pour Loup, c’est l’endroit rêvé pour faire des photos.

Mon oncle a acheté la maison quand j’avais onze ans. Et j’ai toujours adoré les départs en week-end à Moranche. Quelques vêtements, une bonne paire de chaussures de montagne, un cahier et un stylo. C’est ainsi que j’ai commencé à écrire mes poèmes, ou plutôt c’est là-haut que tout à réellement commencé. Le paysage m’inspirait, le calme aussi. Je ne sais pas pourquoi on se sent plus libre ici qu’ailleurs, mais c’est le sentiment qu’on ressent. Être plus libre, plus détendu, plus à même de réfléchir. Le décor fait tout, je crois.

Plus tard, je partageais cette étrange sensation avec mon chien. Lui aussi, ici, il se sentait plus libre, malgré sa corde au cou. Mais les ballades, les odeurs de la forêt, des champignons, font qu’on se sent bien, un point c’est tout.

Aujourd’hui, je partage cette impression avec Loup. C’est la première fois qu’il reste une semaine dans ce village. Moi, je suis déjà restée seule ici avec mon chien. Seule dans le village. Là, nous étions presque seuls, il y avait les moutons et les vaches. Parce que Moranche, c’est ça aussi.

Nous sommes donc restés une semaine. On pensait que vu la période, elle serait froide, accompagnée de brouillard, mais malgré la fraîcheur, nous avons eu une semaine de beau temps.On a donc pu se promener, prendre de belles photos et même pique-niquer !

Quand nous sommes arrivés le samedi soir, mon oncle était là pour le week-end et donc nous attendait. On lui avait dit que nous préparerions le repas du soir, à savoir : une savoureuse tartiflette.

Seulement, voilà, l’altitude, la fatigue du trajet en voiture et avouons-le l’apéritif, nous ont trahis. On a bien épluché les pommes de terre, découpés en morceau le reblochon, on a oublié de mettre les lardons, et on s’en est aperçu une fois le plat cuit au four et servi dans les assiettes. Honte à nous !!

Le dimanche, sûrs de nous, on est parti faire une balade. Aïe… C’est facile de descendre une pente bien raide, plus crevant de la remonter. On a craché nos poumons, pourtant on est non fumeurs. Mais le Nutella, ça n’aide pas !

Sinon, à part ces deux aventures très marquantes pour nous, nous sommes allés au Mont Jovet. C’est un refuge à 2500 m d’altitude environ, ouvert l’été, où l’on peut manger et dormir.

Il y a quelques années de cela, le refuge était tenu par Francis, un monument de la montagne. Un montagnard fort sympathique à l’allure très austère, avec la clope au bec et la cendre qui tombe sur le plat de crozets (mini pâtes savoyardes carrées délicieuses) accompagné de charcuterie de montagne et d’un bon fromage qui pue. Un vrai régale et ne voyez là rien d’ironique, c’est typique certes mais délicieux.

Quand nous y sommes allés avec Loup, le refuge était fermé. On était seul au sommet entouré par un paysage des plus agréables et mystérieux aussi, avec le défilement des nuages sur les crêtes, et le sifflement aigu d’une marmotte qui se préparait à hiberner.

Pas facile d’aller là-haut en voiture, surtout avec ma clio, mais bon, j’y suis arrivée quand même. Na !

Bien entendu, on peut y aller à pieds, mais nous sommes partis en voiture se balader un peu (en début d’après-midi, sinon à pieds, mieux vaut partir tôt le matin) puis finalement, on a fini au refuge n’étant pas certains que la route nous y permettrait.

Les jours qui suivirent, nous nous sommes rendus à Pralognan la Vanoise au porte du parc national de la Vanoise. Le seul être vivant à part nous que nous avons rencontré ce jour-là était un chat ou plutôt une chatte (on n’en est pas sûr mais on aurait bien dit). En tout cas, quand on s’est garé sur le parking du bouquetin (symbole de la ville), on a cassé la croûte un bout de pain et du fromage. Et voilà que surgit de nulle part, ce chat qui se met à nous miauler après, et à venir se frotter sur nous. Loup lui fait un petit toast pain fromage et le chat le mange, puis on lui en fait d’autres et voilà que le chat se met à lécher seulement le fromage. Du coup, nous avons décidé de baptiser ce chat : Fromage.

Nous sommes allés nous balader dans le village et Fromage nous a un peu suivis. Et à notre retour à la voiture, Fromage nous attendait.

Le lendemain, on s’est promené du côté de Champagny en Vanoise et du Laisonnay, où nous avons pique-niqué, car le resto à cette altitude et malgré la saison coûtait plus de 23 euros par personne, pour de la charcuterie et deux diots au vin blanc. Un peu beaucoup cher, non ?!

Bref... passons ... 

Voilà, ce fut une excellente semaine de repos et de découverte.
La peluche "vache" sur les photos, c'est Méthane la mascotte de ce séjour !

PS : Merci tonton DENIS et tatan MAF !


Informations

Carte Moranche




SUIVEZ-NOUS

Accompagnez-nous en temps réel, ou découvrez nos dernières positions.

Distance actuellement parcourue :
Dernier enregistrement :

Partenariat

Vous souhaitez devenir partenaire et/ou nous demander des photographies ? Nous faire tester des produits ? Nous inviter à manger ou à l'apéritif ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous étudirons vos propositions avec attention (surtout pour manger...).

Lire les conditions générales du site.

Ils nous font confiance.
Suivez-nous sur les réseaux !
© 2015 songe.eu