SUISSE: 11 février 2016 - Le vrai départ

1er tracé important de notre voyage, le chemin qui va nous mener à Travemünde en Allemagne pour prendre le ferry se compose de plusieurs étapes.

Nous choisissons de simplifier le départ de notre voyage en commençant par la Suisse où nous prenons notre premier train. Mais notre voyage a réellement commencé dès le 31 janvier quand les clés de notre appartement ont été rendues à l'agence de location et que "chez vous est devenu chez nous". Montady, Grenoble, Scionzier...on a "déménagé" plusieurs fois avant le vrai départ de Suisse et notre premier train.

Genève, Zurich, Hambourg et Travemünde et notre premier train de nuit !

Départ de Suisse donc, à Genève. Puis petite traversée de la Suisse, et de nuit, traversée de l'Allemagne jusqu'à Hambourg. Encore un train de Hambourg à Lübeck, puis un bus jusqu'au terminal du ferry qui nous amène en Finlande.

Nous avons réservé la plupart de nos trains et "gros" ferries par internet, sauf le trajet Hambourg/Lübeck, acheté sur place.

Le train de nuit : le City Night Line

Le CITY NIGHT LINE, est un joli train de nuit de la Deutsche Bahn (la "sncf allemande").

C'est un train rouge et blanc (normalement) avec différentes catégories pour dormir : du siège inclinable au lit douillet, avec ou sans lavabo personnel, avec ou sans douche, avec ou sans petit-déjeuner.

Nous avons acheté nos billets de ce train jusqu'à Hamburg (via le site SNCB Europe), nous serons en cabine avec 2 lits superposés et même la douche. On n'a pas eu trop le choix du type de cabines finalement car ce train se remplit vite.
Notez que cette ligne de train de nuit dessert de nombreux autres villes allemandes (relier à la France et aux autres pays voisins). Une jolie ballade à faire pour qui veut voyager sans dormir à l'hôtel. 

Depuis Zurich (en Suisse), le voyage de nuit dure 10h30 environ (pour une arrivée selon le train entre 9h et 10h le lendemain). De quoi faire un bon dodo.
Ensuite, une fois arrivés à Hambourg, il faut prendre un autre train en direction de Lübeck/Travemünde (et un bus juqu'au terminal), ville et port où nous embarquons le vendredi 12 février au soir (vers 21H) pour un départ du ferry le samedi 13 février à 3H00 du matin.

Pour Poupi tout ce voyage sera gratuit (y compris dans le train de nuit) car nous ne prenons pas de siège/lit pour elle, on partage nos places.


2 très bons sites à consulter pour voyager en trains et surtout avec le CITY NIGHT LINE.



Il y a encore quelques années, il y avait un ferry direct Allemagne (Lübeck) / Russie (Saint-Pétersbourg) mais la ligne n'existe plus malheureusement. 
Du coup, nous sommes obligés de passer par la Finlande pour rejoindre la Russie. Enfin, c'est le trajet que nous avons choisi !
Vous avez des trains qui passent par la Pologne et ses pays limitrophes pour se rendre en Russie, mais ils passent tous par la Biélorussie (ce qui demande un visa en plus (coût en plus) et le passage par ce pays semble lent, compliqué et peu accueillant avec un bébé).


Notre point de vue, nos anecdotes sont dans l'article "Jour J".


Jour 1, le début de l'aventure



Le ferry vers la Finlande

Du 12 au 14 février 2016, à bord du Finnlady.

2 nuits et 1 jour complet en mer Baltique.

Après notre arrivée à Lübeck (à 11h - train Hambourg/Lübeck=30 € pour 2), nous optons pour une chambre d'hôtel pour manger, et faire la sieste avant le départ du ferry à 23h le soir. Il pleut des cordes alors l'hôtel est une bonne solution pour attendre.

Nous prenons le bus (6,20 € pour 2) à 18h20 dans le centre de Lübeck, direction Travemünde et le terminal du ferry. Le trajet est rapide avec peu d'arrêts, le chauffeur du bus nous indique quand descendre.

Nous attendons de 19h à 22h30 dans le terminal. Il y a un petit fast food, et une boutique de Duty Free, et peu de monde.

Poupi s'amuse à courir partout et à charmer les inconnus du terminal, une dame finira par lui donner 2 jolis porte-clés de la compagnie des ferries.

22h30, un mini bus vient nous chercher et nous conduire dans le ferry où nous nous installons rapidement. Poupi s'endort et se réveille en pleurant en entendant le "monsieur" qui hurle dans le haut-parleur de la cabine. Il est 1h du matin, le bateau prend le large.


Le ferry n'est pas très grand, mais il y a une salle de jeux pour enfants donc c'est parfait !

Nous mangeons un repas léger au restaurant du ferry (20 € pour 2).

Il faut déjà ajouter une heure à notre montre.

Balade à l'extérieur du ferry, vent glacial mais grand soleil. Le froid du nord est là, il va falloir s'habituer à lui !



Arrivée du ferry au port d'Helsinki sous une tempête de neige. Le port est totalement gelé.

Le mini bus nous conduit devant le terminal du ferry, nous devons prendre un bus puis le métro pour le centre de Helsinki (3,20 € le bus pour 1 (poussette+un parent=gratuit) et 5,40 € le métro pour 2).

Pour cette nuit de Saint-Valentin et l'autre nuit d'après, nous dormons dans un OMENA HÔTEL, chambre spacieuse et très bien équipée, pas trop loin de la gare et dans le centre de Helsinki, facile donc de se balader.


Le Finnlady en quelques images


FINLANDE : Helsinki du 14 au 16 février 2016

Températures : entre -11°C et 1°C selon le moment de la journée.

Aperçu de la capitale finlandaise 2 jours, c'est trop court !

Une petite après-midi, deux soirées et une seule journée entière passée dans cette très jolie ville, c'est bien trop court ! Quelle frustration !

Helsinki mérite que l'on s'y attarde plus et la Finlande aussi. Les paysages enneigés sont simplement magnifiques, l'atmosphère qui règne par ce temps neigeux est magique.

Finlande... pays à visiter, à ajouter dans la liste des pays à voir.




Helsinki Jour 1

Helsinki Jour 2

Notre point de vue, nos anecdotes sont dans l'article de notre séjour à Helsinki.




ALLEGRO un train unique au monde !

C'est à la gare de Helsinki que nous achetons nos 2 billets de train pour Saint-Pétersbourg. Il faut prendre des billets pour le train ALLEGRO (78 € pour 2, 3h30 de trajet).

Allegro, c'est le train qui fait des navettes entre Helsinki et Saint-Pétersbourg et dont la douane est à l'intérieur (douanes finlandaises et russes), ce qui rend ce train unique en son genre.

Si vous avez des enfants, sachez qu'il existe un wagon spécial avec petite aire de jeux et livres. Pensez à demander vos places dans ce wagon !

Notre point de vue, nos anecdotes sont dans l'article "Bienvenue en Russie".



ALLEGRO, petite visite du train et paysages qui défilent


En Russie

16 février 2016, Saint-Pétersbourg (+1h par rapport à Helsinki) La Perspective Nevski

Températures : entre -12°C et -2°C selon le moment de la journée.


4,5 km de long, cette avenue est d'une splendeur ! (hivernale)

Impressionnante de beauté, de monde aussi, de boutiques, de monuments...

Tout le monde va vite sur cette avenue, autant les voitures que les piétons ! Les bus vont et viennent, bondés de gens. Les trottoirs sont larges comme pas possible.

De jour comme de nuit, l'avenue grouille de monde.


 Nous avons vu à Saint-Pétersbourg (visites d'extérieur): la perspective Nevski, l'avenue principale de la ville, l'église du Saint Sauveur sur le Sang Versé , la majestueuse cathédrale Notre Dame de Kazan, la Place du Palais d’Hiver où est l'actuel et incontournable musée de l’Ermitage (pas visité) et l’Amirauté, chef-d’œuvre de l'architecte Zakharov, un des monuments les plus marquants de SaintPétersbourg et de l'architecture russe.



Nous logeons chez Elena dont on vous recommande grandement d'y séjourner. Elena est russe, mais professeur de français. Son mari est écossais, donc vous avez le choix entre 3 langues !

La chambre qu'ils louent, est immense, bien située sur l'avenue. Et le couple est très (très) gentil. (cf notre article)

Ci-dessous Chez Elena (Airbnb)

On Nevsky Prospect with English

Sankt-Peterburg, St Petersburg, Russie
Stay in a large private room with a view from the window overlooking Nevsky Prospect. Four minute stroll from the metro and Moscovsky railway station, close to an abundance of eating places, shops ...
Location Saisonniere Sankt-Peterburg



Saint-Pétersbourg jour 1

Saint-Pétersbourg jour 2


18 février, notre premier train russe - Avant-goût du transsibérien

Train de nuit Saint-Pétersbourg/Moscou

Train de nuit de 9h, confortable, couchettes pour 4 personnes.

Nous prenons celui de 23h30, pour une arrivée à Moscou à 8h30. Notre cabine sera au complet.

Poupi dort avec maman, c'est très serré mais on arrive à dormir un peu. 8h30, le train arrive en gare de Moscou.

19 février, Moscou

Températures : entre -8°C et 0°C selon le moment de la journée. Il neige.

Il est 8h30 du matin (heure de Moscou) quand le train arrive en gare.

Notre souvenir du métro de Saint-Pétersbourg n'étant pas très bon, on décide de se rendre à notre hôtel à pieds. 1h de marche sous la neige et le froid.
Pas si fous que ça, nous faisons une halte en chemin dans un café pour se réchauffer tous les 3 et faire un changement de couches.



Notre hôtel est l'hôtel le plus pourri de tout notre voyage ! Hôtel Matreshka, non loin de l'immense magasin de jouets de Moscou.

Un accueil peu sympathique, un couloir digne d'un film d'horreur et une chambre vétuste comme pas possible.
Nous décidons de rester quand même, fatigue oblige, on dormira dans nos sacs à viande, seule fois où on les utilisera !

Nous faisons des courses pour manger dans notre chambre, puis balade le soir même.
Le petit déjeuner est compris dans notre séjour dans cet hôtel, mais il est à l'image du lieu : fade.

Dans la journée du 20 février, nous prenons le métro de Moscou (pour repérer notre prochaine gare), le métro est irréspirable, notre fille fera même un petit malaise car elle avait beaucoup de mal à respirer.

Le midi, ce sera restaurant pour goûter des spécialités russes, puis balade sur la Place Rouge (en journée et de nuit).

Notre passage à Moscou ne nous laisse pas un bon souvenir, à refaire pour certainement mieux apprécier la capitale.

 Nous avons vu à Moscou : l'immense magasin de jouets (photographies interdites), la Place Rouge.


Nos articles sur notre séjour à Moscou : jour 1 et jour 2.


Moscou jour 1

Moscou jour 2


Irkoutsk et le lac Baïkal

Températures entre -10°C et -15°C (selon la journée).

A 16h (heure de Moscou), ou 21h (heure de irkoutsk), nous quittons le Rossiya, le légendaire train appelé communément "le transsibérien" et nous rejoignons notre hôte Sofia en plein centre de irkoutsk grâce à notre inconnu du train. (Voir les articles associés en fin de cette partie)

Chez Sofia à Irkoutsk

Nous ferons 2 passages dans cette ville, pour rejoindre l'île d'Olkhon et le lac Baïkal, et nous resterons 5 jours pour attendre le train pour Vladivostok.

Irkoutsk est la capitale de l'oblast d'Irkoutsk, et la plus grosse ville de Sibérie (oui Sibérie, donc il y fait très froid. Notre record : -28°C). C'est une ville où l'on sent le mélange de culture entre Russie, Mongolie et Chine.
Notez également que la ville possède une Université d'Etat linguistique d'Irkoutsk où de très nombreux russes y apprennent le français (langue très appréciée dont l'histoire est très liée à la Russie).

Pour se déplacer, on peut utiliser le tram (et les très nombreux bus !), mais la ville est faisable à pieds, il suffit en hiver d'avoir des chaussures bien étanches et de se méfier des stalactites énormes au bord des maisons qui tombent sur les trottoirs.

Il y a de nombreux itinéraires à suivre en ville (à pieds) pour visiter les monuments dont un tour complet des églises qui la peuplent (orthodoxes ou catholiques).


Nos articles sur notre trajet en train et Irkoutsk : Le transsibérien, L'inconnu du train, Chez Sofia et On the Road


Ci-dessous, l'annonce de Sofia (Airbnb) où nous avons séjourné (elle parle français)

Auberge Théâtrale.

Irkutsk, Irkutskaya, Russie
Nous vous proposons: •L'hébergement •Cuisine équipée •Toilette, une douche •L'accès à l'Internet.
Location Vacances Irkutsk

En route vers Baïkal et l'île d'Olkhon

Prendre un minibus en Russie est une aventure (dangereuse). Jamais nous n'avons eu aussi peur, que ce soit à l'aller ou au retour. La conduite russe est dangereuse par sa rapidité, son manque de sécurité, ses routes tortueuses (et pour nous verglassées et/ou enneigées).
Bref, même moi qui flippe comme une malade en avion, j'ai préféré l'avion aux minibus, pour vous dire !
Ne regardez pas la route, amis voyageurs, sinon vous allez faire de l'huile tout le long du trajet. En hiver, vives les vitres gelées, elles empêchent de voir la mort vous frôler de près.
Ne cherchez pas non plus les ceintures de sécurité, ni le siège bébé, ça n'existe pas !
Expériences à vivre donc (ou pas, au choix). Moments inoubliables garantis.

Pour vous rendre sur l'île d'Olkhon, vous êtes obligés de prendre un bus, minibus, ou taxi (selon vos moyens financiers).
En hiver, certains minibus font le trajet direct sur l'île d'Olkhon, d'autres (comme nous) vous déposeront au départ de la route gelée du lac où vous prendrez un autre bus, plus passe partout (Van militaire UAZ). Secousses garanties aussi (ne pas être enceinte, et bien vider la vessie).




Chez Sofia à Irkoutsk




Retour à Irkoutsk puis direction Vladivostok

Erreur de voyage Irkoutsk du 5 au 11 mars 2016

Voici l'erreur de voyage qu'on aurait pu s'éviter : rester longtemps dans la ville de Irkutsk. Certes, on s'est reposé, on s'est fait à manger, mais on s'est aussi ennuyé et on est tombé malade tous les 3 (on a pris froid).

 Nous avons vu à Irkoutsk : Mémorial la Flamme du souvenir, L'église Notre-Dame-de-l'Assomption, l'église orthodoxe Notre-Dame de l'épiphanie, l'église du Sauveur, vue sur l'Angara (fleuve), square Kirov de jour et de nuit.



Notre article sur Irkoutsk (partie 2) et la seconde partie du transsibérien jusqu'à Vladivostok.

+69h dans le transsibérien

Départ vendredi 11 mars,21h20 (heure locale de Irkoutsk) - Arrivée lundi 14 mars,20h30 (heure locale de Vladivostok)

Train n°008, première classe, compartiment pour 2, un repas gratuit. Une Poupi malade.

Transsibérien à refaire avec une Poupi un peu plus vieille :)


Irkoutsk, seconde petite visite


14 mars 2016, Vladivostok, le bout de notre voyage en Russie !

Que dire de cette belle ville ?

C’est un mélange d’architectures, entre le très moderne et l’ancien dont on ne profitera pas (d'où l'erreur de ne pas être resté ici plus longtemps).

Une belle ville qui mérite plus que 2 petits jours (mais un voyage en Russie avec 30 jours de visa est difficile à organiser et encore plus avec un bébé).

BILAN RUSSIE On a adoré !

Notre traversée de la Russie touche à sa fin ici à Vladivostok. Et si l'on devait dire ce que l'on a pensé de cette première partie de voyage, ce serait que malgré toutes les difficultés rencontrées, les baisses de morals parfois, les petites maladies, on a aimé le pays, on a adoré le traverser, on a fait de belles rencontres.

Et si on devait refaire ce voyage, est-ce qu'on le referait en hiver ? Certainement. Rien que pour le lac Baïkal gelé, les paysages enneigés et les très bons thés que l'on a bu.

Il faut juste attendre que notre fille soit un peu plus grande pour qu'elle puisse apprécier ce voyage comme elle a apprécié le Japon par exemple, quelques mois de plus on suffit pour transformer notre bébé en petite fille pétillante de vie.

La RUSSIE : à faire et refaire !

Notre article BILAN RUSSIE, les petites choses qu'il faut connaître et comprende avant de partir.


Et le Japon, c'est là-bas comme le montre la statue de Lénine !


Vladivostok


FERRY RUSSIE / JAPON

Mercredi 16 mars, nous quittons la Russie, direction le Japon avec la compagnie maritime DBS Ferry, une des dernières compagnies à effectuer cette traversée.

2 nuits à bord du bateau, une escale de 9h au port de Donghae (en Corée du Sud) et arrivée le 18 mars le matin (9h, heure locale) au Japon.

Quand le ferry quitte le port de Vladivostok, nous avons un gros pincement au coeur, première étape du voyage terminée. Le haut-parleur du ferry nous balance sa chanson
"I am sailing, I am sailing / home again 'cross the sea..." de Rob Stewart.
Parfait pour nous.
Pas évident de quitter la Russie, on ne sait pas encore qu'il sera encore plus difficile de quitter le Japon !

2ème gros ferry sur la mer du Japon

Eastern Dream, tel est le nom de ce ferry de la compagnie sud-coréenne DBS FERRY, où 530 personnes sont à bord (personnel inclus). Personnel entièrement asiatique (pas forcément coréen).

Les départs sont les mercredi à 14h( heure de Vladivostok).
Son tracé : Vladivostok (en Russie) / Donghae (9h d'arrêt en Corée du Sud) / Sakaiminato (au Japon).

Nous avons pris une cabine "tatamis" en seconde classe (appelée aussi cabine familiale). 4 tatamis, un petit frigo et un lavabo. (1 nuit seuls tous les 3 et 1 nuit avec Yuya notre nouvel ami japonais)

Dans le ferry, il y a des bains publics mais aussi des douches (ouf car nous n'étions pas encore prêts pour les bains publics à ce moment-là).
Il y un restaurant (type self) et un bar qui sert quelques plats et de la bière testé avec notre ami écossais David (passager de notre dernier voyage en transsibérien, mais on fera la rencontre sur le ferry).



Nous avions réservé nos tickets à notre départ en France (uniquement par mail).

Attention ! Le ferry est en cale sèche en hiver, il reprend généralement vers le début mars jusqu'à novembre. Vérifiez bien les dates de votre voyage.
Il existe un trajet Russie/Japon en été entre la ville de Korsakov and Wakkanai avec une autre compagnie de ferries..

Prix voyage en ferry (à payer au terminal de Vladivostok): 305 $/pers (gratuit pour enfants moins de 2 ans) + 750 roubles/pers de taxe portuaire à payer.
Le terminal des ferries est à côté de la gare de Vladivostok (c'est donc là que vous embarquez pour la Corée du Sud ou Japon).


Ferry Russie-Japon


SUIVEZ-NOUS

Accompagnez-nous en temps réel, ou découvrez nos dernières positions.

Distance actuellement parcourue :
Dernier enregistrement :

Partenariat

Vous souhaitez devenir partenaire et/ou nous demander des photographies ? Nous faire tester des produits ? Nous inviter à manger ou à l'apéritif ?

N'hésitez pas à nous contacter, nous étudirons vos propositions avec attention (surtout pour manger...).

Lire les conditions générales du site.

Ils nous font confiance.
Suivez-nous sur les réseaux !
© 2015 songe.eu